May, la plateforme des avantages salariésMagazine
Réussir l’entretien professionnel : obligations et clés du succès

Réussir l’entretien professionnel : obligations et clés du succès

Aujourd’hui l’entretien professionnel est un des enjeux majeurs de l’entreprise. C’est un des moments forts où l’on peut communiquer une vision, des objectifs et motiver les collaborateurs.

Guide complet : Mieux gérer sa rémunération

Télécharger gratuitement

Un talent heureux est un talent qui reste !

Souvent vu comme une étape obligatoire et fastidieuse, l’entretien professionnel est un véritable outil pour fidéliser les talents. Il permet, en effet, de projeter les salariés vers des perspectives d’évolution et les formations qui pourraient y contribuer. 

Nous allons voir dans cet article : 

  1. Quelles sont les obligations d’un entretien professionnel
  2. Quel est le déroulé d’un bon entretien professionnel
  3. Exemple de trame d’entretien professionnel

Quelles sont les obligations d’un entretien professionnel

L’entretien professionnel doit obligatoirement être réalisé tous les deux ans et quand un collaborateur revient de certains congés, à savoir : congé de maternité, congé parental, congé d’adoption, congé de proche aidant, congé sabbatique, période de mobilité volontaire sécurisée, arrêt maladie de plus de 6 mois, mandat syndical et période de temps partiel (après congé maternité ou d’adoption). 

A quelle date planifier l’entretien professionnel ?

L’entretien professionnel doit avoir lieu dans les deux ans à partir de la date d’entrée dans l’entreprise puis tous les deux ans à partir de la date du précédent entretien. 

Des dates différentes peuvent être validées par un accord collectif ou un accord de branche.

A noter : tous les 6 ans, l’entretien professionnel doit valider un suivi du parcours du collaborateurs pour s’assurer que le collaborateur a suivi au moins une formation, a acquis une certification ou validé des acquis et qu’il a bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle. Cet état des lieux doit être rédigé et une copie est à remettre au collaborateur. 

Important : l’entretien professionnel concerne bien tous les salariés de toutes les entreprises, de tous les secteurs. Il est bien obligatoire pour tous les types de contrat : CDD (contrat à durée déterminée), CDI (contrat à durée indéterminée), contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation. L’entretien concerne tous les temps de travail, aussi bien les contrats à temps plein que les contrats à temps partiel. 

Quelles sanctions pour les employeurs qui ne respectent pas les obligations de l’entretien professionnel ? 

  • 3.000€ par collaborateur, versés directement sur leur compte CPF, pour les entreprises de plus de 50 salariés
  • Un versement de dommages et intérêts au profit de chaque collaborateur pour les entreprises de moins de 50 salariés 

Source : Service-Public.fr

- - - 

Que dit exactement le Code du Travail ?

C’est l’article L6315-1 qui définit précisement les obligations de l’entretien professionnel et sur lequel vous pouvez vous appuyer : 

I. ― A l'occasion de son embauche, le salarié est informé qu'il bénéficie tous les deux ans d'un entretien professionnel avec son employeur consacré à ses perspectives d'évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d'emploi. Cet entretien ne porte pas sur l'évaluation du travail du salarié. Cet entretien comporte également des informations relatives à la validation des acquis de l'expérience, à l'activation par le salarié de son compte personnel de formation, aux abondements de ce compte que l'employeur est susceptible de financer et au conseil en évolution professionnelle.

Cet entretien professionnel, qui donne lieu à la rédaction d'un document dont une copie est remise au salarié, est proposé systématiquement au salarié qui reprend son activité à l'issue d'un congé de maternité, d'un congé parental d'éducation, d'un congé de proche aidant, d'un congé d'adoption, d'un congé sabbatique, d'une période de mobilité volontaire sécurisée mentionnée à l'article L. 1222-12, d'une période d'activité à temps partiel au sens de l'article L. 1225-47 du présent code, d'un arrêt longue maladie prévu à l'article L. 324-1 du code de la sécurité sociale ou à l'issue d'un mandat syndical. Cet entretien peut avoir lieu, à l'initiative du salarié, à une date antérieure à la reprise de poste.

II. ― Tous les six ans, l'entretien professionnel mentionné au I du présent article fait un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Cette durée s'apprécie par référence à l'ancienneté du salarié dans l'entreprise.

Cet état des lieux, qui donne lieu à la rédaction d'un document dont une copie est remise au salarié, permet de vérifier que le salarié a bénéficié au cours des six dernières années des entretiens professionnels prévus au I et d'apprécier s'il a :

1° Suivi au moins une action de formation ;

2° Acquis des éléments de certification par la formation ou par une validation des acquis de son expérience ;

3° Bénéficié d'une progression salariale ou professionnelle.

Dans les entreprises d'au moins cinquante salariés, lorsque, au cours de ces six années, le salarié n'a pas bénéficié des entretiens prévus et d'au moins une formation autre que celle mentionnée à l'article L. 6321-2, son compte personnel est abondé dans les conditions définies à l'article L. 6323-13.

Pour l'application du présent article, l'effectif salarié et le franchissement du seuil de cinquante salariés sont déterminés selon les modalités prévues à l'article L. 130-1 du code de la sécurité sociale.

III. ― Un accord collectif d'entreprise ou, à défaut, de branche peut définir un cadre, des objectifs et des critères collectifs d'abondement par l'employeur du compte personnel de formation des salariés. Il peut également prévoir d'autres modalités d'appréciation du parcours professionnel du salarié que celles mentionnés aux 1° à 3° du II du présent article ainsi qu'une périodicité des entretiens professionnels différente de celle définie au I.

Source : Legifrance.gouv.fr 

- - - 

Que faire si un collaborateur refuse son entretien professionnel ?

Ce cas n’est pas statué par le code du travail mais il est bien que l’entreprise s’assure d’avoir la preuve écrite que l’entretien professionnel a bien été proposée (envoi de l’invitation) et refusée par le collaborateur. 

Il peut être utile de rappeler au collaborateur que cet entretien professionnel a pour but bienveillant de lui proposer des perspectives d’évolution professionnelle et les formations qui lui permettront d’évoluer dans sa carrière. 

Le CSE (Comité Social et Économique) doit-il être informé ?

Si l’entreprise possède plus de 50 salariés, le CSE doit être prévenu de la mise en place des entretiens professionnels grâce à la BDES (Base de Données Économiques et Sociales).

Quel est le déroulé d’un bon entretien professionnel

Un talent motivé est un talent qui donne le meilleur de lui-même !

L’entretien professionnel est le moyen de donner aux collaborateurs des perspectives d’évolution dans l’entreprise et donc de l’aider à s’investir sur le long terme.

Qui réalise l’entretien professionnel du collaborateur et comment ? Pour assurer le succès de l’entretien, il est conseillé que le collaborateur s’entretienne directement avec son manager et en présentiel. Si besoin l’entretien peut aussi très bien être réalisé par un membre de l’équipe RH ou l’employeur. L’échange peut avoir aussi lieu en visio si les circonstances l’exigent. 

Pour réussir l’entretien professionnel, il y a des étapes clés de préparation, de déroulé, de formalisation et de suivi. Nous vous avons préparé une check-list des étapes à suivre pour faire de chaque entretien professionnel un succès.

Préparation 

☐ Le collaborateur reçoit une invitation bien en amont

☐ L’objectif de l’entretien y est clairement exprimé

☐ Les rôles des parties prenantes y sont bien définies 

☐ Une trame de guide de l’entretien côté collaborateur est jointe 

Astuce : Pour un entretien professionnel efficace, il est souvent utile de lister les sujets qui sont à aborder à d’autres moments, cela permet de rester bien centré sur l’objectif. 

Déroulé de l’entretien professionnel

☐ Rappeler des objectifs de l’entretien et de l’intérêt pour le collaborateur 

☐ Mettre en avant les points positifs du parcours du collaborateur : formations suivies, expériences acquises et les compétences validées

☐ Évaluer l’employabilité du collaborateur

☐ Valider des perspectives de carrières cohérentes avec les compétences acquises, les envies du collaborateurs et les besoins de l’entreprise 

☐ Définir concrètement les possibilités d’évolution : compétences à acquérir et moyens (formations / expériences)

☐ Co-construction d’un planning de développement professionnel (actions et dates) 

Astuce : Programmer l’entretien un matin en début de semaine (par exemple le mardi à 10h30) pour une meilleure attention des parties prenantes et faire en sorte que l’entretien dure une heure maximum pour une efficacité optimale (et pas plus d’une heure trente). 

Suivi 

☐ Le collaborateur reçoit la synthèse de l’entretien professionnel

☐ Chaque partie prenante valide la synthèse de l’entretien

☐ Le collaborateur suit la réalisation de son planning de développement professionnel

Réussir l’entretien professionnel : obligations et clés du succès
Réussir l’entretien professionnel : obligations et clés du succès

Picto Information

Le saviez-vous ?

L’entretien professionnel est aussi l’occasion de bien informer les collaborateurs sur les dispositifs mis en place pour l’aider à développer ses compétences : le VAE (Validation d’Acquis de l’Expérience) et le CPF (Compte Personnel de Formation).

Le Guide complet : Offrir des avantages salariaux

Télécharger gratuitement
photo de l'auteur de l'articleIcone Linkedin

Anne-Gabrielle Compagnon

Avec 15 ans d'expérience en Marketing Digital, dont 5 en tant que CMO, Anne-Gabrielle a rejoint May en tant que Head of Marketing. Elle est également Fondatrice de OlaTaNea, l'association qui vient en aide aux personnes à la rue et précaires. Anne Gabrielle est intervenue sur de nombreux médias tels que Libération, 20 Minutes, AFP, et ses actions ont sensibilisé plus de 45 000 personnes sur les conditions de vie des personnes à la rue en France.
Audit gratuit de vos avantages May

Découvrez comment améliorer vos avantage salariaux en place.

Audit Gratuit

Articles associés

Ticket restaurant en alternance

Ticket restaurant en alternance

marque-employeur
Marque employeur
Pourquoi WeMaintain a choisi May

Pourquoi WeMaintain a choisi May

bien-etre-au-travail
Bien-être au travail
Pourquoi Decathlon a choisi May

Pourquoi Decathlon a choisi May

bien-etre-au-travail
Bien-être au travail
L'IA au service des RH, réponse à toutes vos questions

L'IA au service des RH, réponse à toutes vos questions

bien-etre-au-travail
Bien-être au travail