May, la plateforme des avantages salariésMagazine
Vers une Nouvelle Ère de la Rémunération : Flexibilité et Liberté au cœur du salaire

Vers une Nouvelle Ère de la Rémunération : Flexibilité et Liberté au cœur du salaire

Grâce aux nouvelles technologies d’aujourd’hui, telles que l’intelligence artificielle, le monde du travail peut se permettre d’être davantage flexible. Mais qu'en est-il de la rémunération des travailleurs ? Devons-nous dire adieu au versement de salaire en fin de mois ? May s’est rendue à la conférence The Future of Work pour répondre à vos interrogations.

Guide complet : Mieux gérer sa rémunération

Télécharger gratuitement

Obtenez le livre blanc complet sur le futur du travail

Télécharger

Guide complet : Mieux gérer sa rémunération

Télécharger gratuitement

La matinée "The Future Of Work"

Nous ne devons pas l’instauration des salaires de 30 jours à une seule personne, mais bien à plusieurs pays et sociétés. Par exemple, en France, la loi de mensualisation des salaires a été instituée en 1978 sous le gouvernement de Raymond Barre. Cette mensualisation a été instaurée dans le but d’offrir aux travailleurs un revenu régulier. Mais aujourd’hui, les mentalités et les aspirations semblent avoir changé. Prenons l’exemple des États-Unis : les salariés y reçoivent leur paie toutes les deux semaines, preuve que le versement de salaire n’est pas universel. 

“Les nouvelles générations attendent de la flexibilité dans tous ces aspects”, déclare Arbia Smiti, fondatrice et CEO de Rosaly, une entreprise qui promeut une meilleure santé financière pour les salariés. Tout comme les avantages sociaux, la flexibilité est le maître mot de la rémunération d’aujourd’hui. Une flexibilité au niveau de la rémunération permet aux salariés une plus grande autonomie et la possibilité de gérer leur salaire comme ils l’entendent.

Avantages salariés et avantages des salaires sont-ils liés au bien-être du salarié ? 

Pour Boris Jottreau, fondateur de May, la flexibilité est le point commun essentiel. Chez May, la culture de l’entreprise repose sur cette flexibilité et cette nouvelle liberté, trop longtemps malmenée par les anciennes entreprises. En raison d’un cadre trop strict, les grandes entreprises ne mettent pas en place ces avantages salariaux, tout comme les avances sur salaires proposées par Rosaly. Pourtant, dans les deux cas, cette flexibilité permet une personnalisation des besoins du salarié : de ses attentes, de sa situation, de son bien-être ou de sa santé mentale.

Pour Arbia Smiti, “L’argent relie tout. Il y a beaucoup de choses qui découlent de la santé financière. Quelqu’un qui souffre d’anxiété financière ou de problèmes d’argent va passer au moins 6 à 7 heures de son temps de travail à penser à ses problèmes d’argent.” Tout comme la fondatrice de Rosaly, Boris Jottreau promeut le bien-être des salariés à travers May : “May propose des avantages salariés à la carte. Cela permet de promouvoir un budget total à ses salariés. C’est la grande différence avec un seul avantage dans l’entreprise, car le salarié est libre de choisir”, et donc d’être davantage satisfait.

Le rôle des entreprises sur la lisibilité du salaire 

D’après la fondatrice de Rosaly, c’est avant tout un enjeu culturel : “En France, on est les premiers dans le monde en termes de complexité de fiche de paie.” Effectivement, c’est le cas de le dire : des dizaines de lignes qui ne sont pas comprises par la plupart des salariés, une incompréhension sur le total des heures gagnées en 30 jours… Bref, la France ne semble pas la meilleure en termes de simplicité, mais après tout, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Les entreprises ont un véritable rôle à jouer dans la lisibilité des salaires. Malheureusement, certains outils existent déjà mais sont très peu utilisés, comme le BSI (Bilan Social Individuel) par exemple. 

Le BSI permet de changer la perception de ce que l’on gagne : salaire fixe, avantages, coût pour l’entreprise… Le salarié a une vue détaillée et simplifiée de son salaire. Selon Arbia, “Cela change la relation entre employeur et employé car il y a une valorisation de l’entreprise. C’est de la simple information, mais le BSI n’est pas assez valorisé et mis en place.” Le manque de visibilité engendre également un manque de prise de conscience de la part des salariés : “Ils ne voient pas ce qu’ils gagnent en temps réel. Pourtant, cela change complètement la motivation au travail. On peut voir la conséquence d’une journée d’absence,” explique Arbia.

Chez May, le problème est similaire : “Quand on demande aux entreprises quel chiffre d’avantages salariés elles donnent par an, elles ne savent pas. Pourtant, c’est l’argent de l’entreprise ! Les avantages salariés sont illisibles.” Pour la startup d’avantages salariés, le but est de valoriser le montant total du salaire : combien le salarié a gagné et combien il a remporté en avantages salariés. Il est donc clair que chaque entreprise, grande ou petite, doit apporter sa pierre à l’édifice.

L’éducation financière des salariés

L’éducation financière commence dès le plus jeune âge. Selon Boursorama Banque, c’est à partir de 6 ans qu’il faut commencer à parler d’argent avec les enfants. Toutefois, l’éducation financière est un concept relativement récent. Actuellement, il y a des dizaines de millions de salariés adultes sur le marché du travail. C’est donc aux entreprises de contribuer à cette éducation financière. Ce raisonnement semble logique pour Arbia Smiti, car c’est une chaîne sans fin : “L’éducation financière permet un bien-être financier aux salariés, mais aussi leur bien-être au travail. C’est un véritable retour sur investissement pour les entreprises.” En clair, tout est lié : “Si l’entreprise adopte un rôle préventif dès le départ, cela changerait complètement la donne en termes de productivité,” souligne la fondatrice de Rosaly.

Un autre aspect problématique de ce tabou qu’est la rémunération en France concerne les aides. Aujourd’hui, il y a plus de 2 000 aides sociales proposées aux Français dans le cadre des aides financières. “Le problème, c’est le manque d’accès direct à l’information, insiste Arbia, personne ne va sur les sites.” Selon la CEO de Rosaly, les Français ont besoin d’actions concrètes et faciles d’accès : “Chez Rosaly, nous avons mis en place des assistantes sociales disponibles 24h/24 pour répondre à n’importe quelle question.”

Une aide de la technologie 

Comme pour les assistantes sociales sur la plateforme Rosaly, May utilise la technologie pour simplifier l’accès aux avantages. “L’enjeu de May, c’est de rendre ces avantages, auparavant complexes, flexibles et faciles à mettre en place, aussi bien pour l’entreprise que pour le salarié”, explique Boris Jottreau. Rappelons la devise de May : flexibilité et liberté. Grâce à l’Open Banking et au traitement de données, l’intelligence artificielle reconnaît les dépenses du salarié en avantages, puis rembourse automatiquement le salarié sur son compte bancaire. 

L’expérience vécue par le salarié est très agréable : “Je crée un compte, puis je vis ma vie”, exprime le fondateur de May. Mais le point crucial de cette technologie appliquée aux avantages, c’est la perception du salarié. Avant, les avantages étaient perçus comme des bonus. Désormais, ils deviennent une composante de la rémunération. Et les deux parties en sortent gagnantes : l’entreprise bénéficie d’avantages fiscaux et le salarié voit son pouvoir d’achat augmenter.

Maintenant, à vous de décider quel serait votre mode de rémunération idéal à l’avenir : un salaire à la demande, davantage de flexibilité et de liberté ? À vous de voir, mais selon Boris Jottreau, le fondateur de May : “Le temps et l’argent feront partie de composantes qui seront beaucoup plus larges, avec des niveaux de flexibilité qui seront beaucoup plus forts.”

Pour plus d'infos, rendez-vous sur notre page YouTube en cliquant ici !

Vers une Nouvelle Ère de la Rémunération : Flexibilité et Liberté au cœur du salaire
Vers une Nouvelle Ère de la Rémunération : Flexibilité et Liberté au cœur du salaire
Picto Information

Le saviez-vous ?

Le Guide complet : Offrir des avantages salariaux

Télécharger gratuitement
photo de l'auteur de l'articleIcone Linkedin

Maya Freitas

Journaliste Rédactrice, Maya est passionnée par l'inconnu et le terrain. Actuellement en étude à l'Institut Européen du Journalisme, elle s'occupe du contenu presse de May.
Audit gratuit de vos avantages May

Découvrez tous les changements liés aux avantages salariés en 2024

Télécharger Gratuitement
Audit gratuit de vos avantages May

Audit gratuit de vos avantages May

Découvrez toutes les interview : L'Oréal, Canal+, ANDRH, Le Lab RH...

Télécharger Gratuitement

Articles associés

Pourquoi offrir des chèques culture à ses salariés ?

Pourquoi offrir des chèques culture à ses salariés ?

bien-etre-au-travail
Bien-être au travail
marque-employeur
Marque employeur
Avantages salariés : voir au delà de la rémunération

Avantages salariés : voir au delà de la rémunération

bien-etre-au-travail
Bien-être au travail
marque-employeur
Marque employeur
Retour sur la matinée “The Future Of Work”

Retour sur la matinée “The Future Of Work”

bien-etre-au-travail
Bien-être au travail
marque-employeur
Marque employeur
Viva Tech : les innovations présentées du Lab RH

Viva Tech : les innovations présentées du Lab RH

bien-etre-au-travail
Bien-être au travail
marque-employeur
Marque employeur